Pourquoi le télétravail bouscule-t-il la stratégie et la culture d'entreprise ?

Durant les six semaines de confinement, les pendulaires suisses ont passé 17 millions d'heures hors du trafic professionnel. Cela correspond à 8850 années de travail. Un gain de temps auquel le marché, les entreprises et a fortiori de nombreux collaborateurs ne veulent - et ne devraient - plus renoncer. Travailler numériquement à domicile signifie que la proximité géographique n'est plus déterminante. Celui qui travaille à l'extérieur ne pourra plus faire l'expérience de l'esprit d'équipe et de la culture d'entreprise qu'à doses homéopathiques. Nous savons que « la culture mange la stratégie au petit déjeuner ». Cette « nouvelle normalité » ne consiste pas seulement à utiliser habilement les outils numériques. Ce qui est décisif, c'est la manière dont le temps gagné sur des lieux de travail dispersés est utilisé pour mettre en place un style de communication capable d’atteindre les émotions de nos collègues.

Comment les entreprises gèrent-elles l’interface entre la technologie et la communication ?

  #Digital Workplace   #Modern Work   #Microsoft   #Microsoft 365   #Microsoft Teams Collaboration   #Téléphonie Microsoft Teams  

Les lieux deviennent non pertinents pour la productivité

Personne ne sait à quoi ressemblera l'après-pandémie. Une étude de l'institut de recherche gfs.bern[i] permet néanmoins d’esquisser un tableau assez révélateur. Selon cette étude, rien qu'en Suisse, les pendulaires ont économisé 17 millions d'heures dans les transports durant les six semaines de crise. Un gain de temps auquel le marché, les entreprises et les collaborateurs ne veulent et ne doivent plus renoncer. Les résultats de diverses études montrent que ce changement a fonctionné sans heurts. Et certaines entreprises continuent de le faire, pour le plaisir de nombreux employés[ii].

Le travail numérique permanent à domicile signifie également que la proximité géographique n'est plus obligatoire. Des collègues pourraient donc envisager de travailler là où ils aiment passer leurs vacances. Si le cloud fonctionne, tout est possible. La famille se voit plus souvent. Les enfants n'ont pas besoin d'être gardés par des tiers, et même des choses démodées comme le fait de manger ensemble à midi sont à nouveau envisageables. Dans le même temps, il y a partout des bureaux vides qui attendent de nouveaux utilisateurs[iii].

 

Des expériences d'équipe sur quelques centimètres carrés d'écran

Le télétravail à domicile permet donc de gagner beaucoup de temps et d'espace. Parallèlement, les expériences communes avec l'équipe se limitent à quelques moments, canaux et centimètres carrés d'écran. Pas de rencontres fortuites et d'inspiration à la machine à café, pas de conversations entendues par hasard. Les nouveaux membres de l'équipe doivent adapter la nouvelle culture d'entreprise entre leurs quatre murs - dans leur propre « bulle ». C'est un véritable défi.

On peut légitimement objecter que de nombreuses amitiés sur les réseaux sociaux sont nées dans des circonstances similaires, ou que nous créons des relations émotionnelles avec des héroïnes de séries ou des héros sportifs que nous ne connaissons qu’à l'écran. C'est vrai. Cela prouve à quel point le storytelling doit être immersif et à quel point les moments d'interaction doivent être bien organisés pour qu'une base émotionnelle se crée. Pour les PME et les grandes entreprises, cela ne signifie pas seulement une technologie de niveau supérieur, mais aussi une communication de niveau supérieur - et ce, main dans la main.

 

Proximité malgré la distance - boom des « équipes »

Les entreprises investissent massivement dans les outils de communication. Rien qu'entre janvier et avril, l'outil de conférence « Teams » de Microsoft a progressé de 894 %, suivi de Zoom avec 677 %[iv]. La communication est certainement une question d'outils, mais pas seulement.

Une culture d'entreprise bien rodée continue de fonctionner sans heurts au début. Développer un esprit commun contribue à la cohésion. L'étude gfs.berne susmentionnée montre que plus de 80  % des personnes interrogées considèrent le télétravail comme positif. La communication au sein de l'équipe est bonne et la collaboration numérique fonctionne.

Selon cette étude, la productivité des travailleurs en Belgique, en Suède et en Suisse a même nettement augmenté, contrairement à d'autres pays. Mais il apparaît également qu'il existe un besoin de savoir-faire supplémentaire en matière de collaboration numérique.

La situation est différente sur le long terme et pour les nouveaux collègues. L'esprit d'équipe ne peut pas être construit et maintenu au fil des années sans des événements d'équipe bien orchestrés. Mais comment cela fonctionne-t-il en ligne ?

 

Plus de culture d’entreprise grâce à la communication visuelle

Si l'on observe la fidélité à la marque de nombreuses personnes, il est possible de créer des liens virtuels. Pour cela, il faut une histoire forte et des contenus frappants, transmis de manière inspirante et enthousiasmante. Les formats vidéo peuvent y parvenir en économisant du temps et de l'argent.

Ainsi, l'esprit d'équipe peut tout à fait être nourri par des connexions en studio. Pour éviter la lassitude de la visioconférence, il est essentiel d'une part qu'un format vidéo soit construit, mis en scène et réalisé de manière professionnelle. D'autre part, le format doit aider à créer des émotions à distance.

Ainsi, la surface d'interaction commune se réduit à quelques centimètres carrés sur un écran. Pour exister sur cette petite surface, l'activité de chaque entrepreneur doit être enrichie par les outils d'un animateur ou d'un scénographe. Fidéliser l'entreprise signifie faire vivre la culture d'entreprise avec les bons outils et surtout avec la bonne culture de communication au moyen d'une communication visuelle spécifique.

Lorsque les outils et la communication sont combinés de manière crédible, ils comblent le vide de la distance. Celui qui parvient à réunir ces deux éléments au sein de sa culture d’entreprise peut obtenir la portée nécessaire auprès des clients et des collègues.

 

Parlez-vous le modern workplace ?

Que nous procédions à des adaptations techniques ou de contenu, la tendance actuelle au télétravail constitue un changement culturel fondamental qui nécessite avant tout une culture adéquate. Ce nouveau mode de travail permet de gagner beaucoup de temps. La part de ce temps réinjectée dans la culture d'entreprise commune déterminera quelles équipes et quelles marques s'imposeront à l'avenir.

Seuls ceux, qui considèrent la technologie et la communication comme un tout et créent le temps et la cohésion dont les gens ont besoin pour pouvoir se consacrer à nouveau à leurs compétences clés, pourront véritablement transformer leur entreprise. Il est donc d'autant plus important de pouvoir transmettre les bonnes bases pour créer la nouvelle culture de travail numérique. En tant que « Conseiller numérique », UMB dispose du savoir-faire nécessaire pour établir les conditions techniques et communicationnelles nécessaires, quel que soit le lieu, du siège de l'entreprise au bureau à domicile. Il est question ici de New Work, Digital Journey, Modern Workplace, Digital Workplace ou Device as a Service.

Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller sur le plan de la technologie et de la communication. Nous attendons votre appel avec impatience.

 

[i] https://cockpit.gfsbern.ch/de/cockpit/homeoffice-barometer-2020/

[ii] https://www.fvw.de/biztravel/news/auch-nach-corona-viele-firmen-wollen-auf-geschaeftsreisen-verzichten-209775?crefresh=1

[iii] https://dievolkswirtschaft.ch/de/2020/05/corona-ist-gift-fuer-den-schweizer-immobilienmarkt/

[iv] https://www.visualcapitalist.com/zoom-boom-biggest-airlines/