Mise à niveau pour l'ère Yottabyte : le découplage des ordinateurs et du stockage

La production de données dans le monde numérique s'accélère. L'IA et l'edge computing, en particulier, contribuent à une croissance exponentielle. Pour utiliser de manière productive les énormes quantités de données, il faut les saisir, les stocker, les transporter et les analyser. Cela nécessite à son tour d'énormes quantités de puissance de calcul et d'espace de stockage. La séparation des capacités de calcul et de stockage est une solution à ce défi, qui permet de gagner en efficacité et de réduire les coûts.

  #Huawei   #Backup Recovery  
Gérard Lüchinger
+41 41 749 20 25
gerard.luechinger@umb.ch

Le volume mondial des données est inimaginable[i]. Selon une étude du cabinet d'études de marché IDC, la quantité globale de données sera déjà dix fois plus importante en 2030 qu'en 2020[ii]. Elle s'élèvera alors à environ 570 zettaoctets. D'autres experts prévoient une croissance encore plus importante : selon une étude de Huawei, un yottaoctet de données sera généré chaque année dans le monde d'ici 2030, ce qui correspondrait à une multiplication par 23 par rapport à 2020[iii]. Si cela ne vous dit rien, 1000 gigaoctets représentent un téraoctet, 1000 téraoctets forment un pétaoctet ; un exaoctet est composé de 1000 pétaoctets, un zettaoctet est composé de 1000 exaoctets, et un yottaoctet compte 1000 zettaoctets[iv]. Devant de tels chiffres, il est d'autant plus important de traiter et de conserver les données de manière efficace, notamment parce que l'utilisation de ces données consomme d'énormes quantités d'énergie.

 

L'ère du yottabyte commence

Le secteur du stockage est donc confronté à de grands défis, car les technologies de stockage doivent suivre le flux de données qui s'accélère sans cesse. En effet, ces données sont autant d'or numérique lorsqu'elles peuvent être utilisées. Il n'est toutefois pas facile d'extraire les données pertinentes, ni de les identifier et de les utiliser efficacement. Étant donné que les systèmes de big data utilisent beaucoup de capacités de calcul et de stockage, il faut sans cesse ajouter de nouvelles capacités à mesure que le flux de données augmente. C'est là que le cloud peut jouer un rôle important - dans le contexte de la séparation des capacités de stockage et de calcul.

Le groupe de télécommunications et spécialiste du stockage Huawei développe un nouveau concept de stockage pour de tels cas d'application. Il s'agit de « construire une base de stockage fiable et centrée sur les données pour diverses  applications », comme cela a été expliqué lors du forum Innovative Data Infrastructure de 2022. C'est pourquoi l'entreprise accordera la priorité au développement d'architectures de calcul et de stockage découplées et à l'accélération des applications de données.

 

Découpler le stockage de l'ordinateur

Pour atteindre l'objectif, des progrès sont nécessaires dans trois domaines, a constaté le Dr Peter Zhou, chef de la ligne de produits IT de Huawei. Comme les entreprises accélèrent continuellement leur transformation numérique, les nouvelles applications de données deviennent de plus en plus des applications de production qui exigent une plus grande fiabilité des données. En outre, la différence de longueur du cycle de vie des données et des ordinateurs s'accroît, ce qui nécessite une gestion et une maintenance flexibles et indépendantes des ressources informatiques et de stockage. Cela plaide en faveur d'une architecture stockage/ordinateur découplée, afin de mieux utiliser la mémoire élastique et peu coûteuse et de permettre des services plus rapides et plus fiables à moindre coût.

 

L'accélération des applications de données

Selon Huawei, les systèmes de stockage ont besoin de plus de composants pour accélérer les applications de données. Il existe de plus en plus d'applications professionnelles qui génèrent des données en masse - par exemple des bases de données décentralisées, des applications Big Data et IA. Les futurs systèmes de stockage devraient donc être équipés d'une gestion des métadonnées et d'un traitement intensif des données, afin de former différents modules d'accélération des données qui pourraient décupler l'efficacité du traitement et améliorer significativement l'expérience client et l'efficacité opérationnelle.

 

Le verdissement du design

Enfin, il faut créer un système de conception écologique afin d'améliorer fondamentalement le processus de développement des produits, explique le chef de produit de Huawei. Différents aspects doivent être pris en compte, par exemple les matériaux renouvelables, les composants à faible émission de carbone (p. ex. mémoire flash NAND), ainsi que le matériel à haute densité. Les services d'assistance aux entreprises qui optimisent les opérations de production afin d'atteindre une meilleure efficacité énergétique en font également partie.

 

Le développement des systèmes de calcul et de stockage pour les énormes flux de données du futur est donc en cours. En Suisse, UMB est un partenaire Gold de Huawei, qui dispose d'un large savoir-faire Huawei et a déjà mené à bien de nombreux projets clients. En tant que partenaire Gold, UMB est également un partenaire de service certifié, qui peut fournir un service local direct aux clients de Huawei.

En ce qui concerne les systèmes de stockage Huawei, UMB se concentre actuellement sur les systèmes de stockage NVMe All-Flash OceanStor Dorado V6, qui sont adaptés à différentes tailles d'entreprises et offrent des performances de stockage supérieures à un coût total de possession inférieur. Veuillez nous contacter pour de plus amples informations.

 

[i]The Future Of Good Data — What You Should Know Now!| Towards Data Science

[ii]The Digitization of the World from Edge to Core

[iii]Intelligent World 2030: 4 Industry Trends that Will Shape the Future - Huawei

[iv]How big is a Petabyte, Exabyte, Zettabyte, or a Yottabyte? - High Scalability