Les CFF permettent de gagner un temps précieux lors des voyages vers le sud.

Avec l’inauguration du tunnel de base du Ceneri le 4 septembre, la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) est achevée. Grâce à d'énormes investissements et une technologie de pointe, notre client CFF parvient à réduire de manière significative le temps des voyages vers le sud en train. Le temps est relatif et précieux. C'est pourquoi de nombreuses personnes essaient depuis toujours de gagner du temps, même en voyageant. UMB intègre des services de données pour les CFF, le BLS et le SOB. (Image : CFF)

  #Automation  

En 1882, soit environ 30 ans avant qu'Albert Einstein ne se mette en tête de surprendre le monde avec sa théorie de la relativité, les premiers trains circulaient déjà à travers les 15 kilomètres du tunnel du Gothard, tractés par des locomotives à vapeur qui atteignaient tout juste 26 km/h sur les tronçons escarpés de la montagne et environ 60 km/h sur le plat[i]. Comparé à la vitesse d'une diligence, c'était très rapide. Comparé aux trains rapides qui circulent aujourd'hui sur la nouvelle ligne sous le Gothard, c'était très lent.

 

Dix fois plus rapide vers Milan

Un demi-siècle plus tôt seulement, le voyage vers le sud se faisait encore en diligence à travers la montagne, le long de pentes aventureuses et abruptes, sur des ponts élevés et des chemins poussiéreux et cahoteux. Les passagers étaient bien secoués lorsqu'ils arrivaient enfin à Milan, au plus tôt 31 heures après le départ de Lucerne. La poste annonçait d'ailleurs que ce voyage était « la liaison la plus rapide et la plus confortable entre l'Italie et le sud de l'Allemagne ». Aujourd'hui, près de deux cents ans plus tard, le voyage est dix fois moins long. L'itinéraire vers le sud passe à 2300 mètres sous le massif du Gothard, où les trains roulent à 200 km/h à travers le nouveau tunnel de base de 57 kilomètres (la vitesse possible est de 250 km/h), avant de passer un peu plus loin sous le Monte Ceneri, du nord au sud du Tessin.

 

Créer du temps dans le train - plus d'un million d'heures par an gagnées

Avec l'ouverture du tunnel de base du Ceneri, long de 15,4 kilomètres, la durée du trajet entre Zurich et Milan passera de trois heures et 40 minutes aujourd'hui à un peu moins de trois heures. La liaison entre Zurich et Lugano sera réduite à moins de deux heures avec la mise en service complète (lors du prochain changement d'horaire) de ce troisième tunnel le plus long de Suisse, et le trajet de Lugano à Locarno ne prendra même plus 30 minutes au lieu de 55. La nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA), qui comprend également le tunnel de base du Lötschberg long de 38 kilomètres, est achevée depuis l'ouverture du tunnel de base du Ceneri[ii] ; elle a coûté 23 milliards de francs et réduit le temps de trajet de Zurich à Milan de plus d'une heure au total. Les CFF prévoient qu'à l'avenir, plus d'un million de passagers par an voyageront sur l'axe nord-sud[iii]. Le nouveau tunnel du Monte Ceneri permet aux CFF de créer chaque année plus d'un million d'heures de temps pour les voyageurs à destination du sud !

 

Un système d'information à la source pour le trafic ferroviaire

L'année dernière, les CFF ont transporté chaque jour plus de 1,3 million de passagers. Pendant la semaine, près de 11 000 trains étaient en circulation chaque jour, dont environ 2000 étaient des trains de marchandises[iv]. Pour que ce nombre énorme de trains et de personnes arrivent à destination en toute sécurité, il faut une commande numérique qui mette à disposition toutes les informations importantes. La plate-forme de données « Info-Hub PT[v] » est le système d'information source du trafic ferroviaire pour toutes les données relatives aux horaires, aux trajets des trains et à la formation. Elle est exploitée conjointement par les CFF, le BLS et le SOB et mise à la disposition des entreprises de transport ferroviaire. Le système se compose de trois services de données intégrés : le service d'horaire fournit les données de base et les données théoriques de l'horaire, le service de données de circulation des trains fournit des messages de prévision et le service de formation sert à la saisie des données de formation pour les trains de voyageurs et les locomotives.

 

UMB creating time - pour que l'horaire soit correct

Les experts d'UMB s'y connaissent en technologies basées sur les conteneurs et soutiennent les CFF, le BLS et le SOB dans la construction et le développement de cette plaque tournante et la mise en réseau en temps réel des applications. Pour la future intégration des données, des applications en streaming seront réalisées sur la base de Kafka sur OpenShift, Docker et Kubernetes. Kafka, une plateforme de streaming open source qui peut être utilisée dans des situations telles que le streaming de données clickstream provenant d'applications web et de données de capteurs provenant d'appareils IoT, est parfaite pour ce type de flux de données intégré.

Les chemins de fer se préoccupent de la gestion numérique du temps et du matériel ferroviaire ainsi que de la sécurité des voyageurs : UMB offre le savoir-faire nécessaire pour que les chemins de fer puissent relever ce défi de manière efficace et sûre au niveau numérique. UMB creating time : une offre bienvenue et adaptée, notamment dans le contexte des horaires extrêmement exigeants des chemins de fer suisses.

 

[i] https://de.wikipedia.org/wiki/SBB_C_5/6

[ii] https://de.wikipedia.org/wiki/Geschichte_der_Schweizer_Eisenbahn

[iii] St. Galler Tagblatt: Ceneri-Basistunnel vollendet Ende 2020 die Alpentransversale Neat

[iv] https://reporting.sbb.ch/verkehr?years=0,1,4,5,6,7&scroll=1309

[v] Datenservices für Eisenbahnverkehrsunternehmen (PDF)