Bye bye Microsoft Office, hello Microsoft 365 Apps – bientôt avec AI Copilot.

Avec deux annonces importantes, Microsoft indique que l’ère de la suite Microsoft Office classique est sur le point de prendre fin. D’une part, l’entreprise informe les utilisateurs de la fin du support technique et, d’autre part, elle annonce l’introduction de nouvelles fonctionnalités alimentées par l’IA qui sont censées nous faciliter le travail quotidien à l’avenir.

  #Microsoft   #Microsoft 365   #Intelligence Artificielle  
Lars Zängerle
+41 58 510 17 15
lars.zaengerle@umb.ch

Quelle est la différence entre Microsoft Office et Microsoft 365 Apps ?

Les logiciels bureautiques Word, Excel, Outlook, PowerPoint, Access, Publisher et OneNote, qui ont fait leurs preuves, sont familièrement appelées Microsoft Office. Jusqu’à présent, les utilisateurs achetaient une version spécifique d’Office (2013, 2016, etc.) dans leur magasin informatique de confiance, installaient le package sur l’ordinateur, saisissaient la clé de licence, et c’était parti. Une connexion Internet était requise uniquement pour installer des mises à jour de sécurité occasionnelles. De nouvelles fonctionnalités n’étaient généralement fournies qu’avec le passage à la génération suivante d’Office.

Depuis quelques années, il est possible d’obtenir les applications Office sous forme d’abonnement à partir du cloud Microsoft 365. En l’occurrence, Microsoft parle de « Microsoft 365 Apps ». Avec ce service perpétuel, il n’y a plus vraiment de versions majeures, les nouveautés étant intégrées à l’aide des mises à jour régulières par Internet. Une version Web et un espace de stockage OneDrive sont inclus.

 

Fin du support technique pour Office 2016 et 2019 avec Microsoft 365

Souvent, les clients qui se lancent dans le cloud Microsoft 365 conservent, dans un premier temps, leurs licences Office existantes pour des raisons financières. Pour la plupart des utilisateurs, Office 2016 fonctionne parfaitement en combinaison avec Microsoft 365. Maintenant, Microsoft a annoncé qu’à partir d’octobre de cette année, la prise en charge des applications Office 2016 et 2019 (y compris Visio et Project) n’est plus garantie pour la connectivité aux services Microsoft 365. Il est certes important de noter que Microsoft ne dit pas que la connexion ne fonctionnera plus. Mais l’un ou l’autre CIO devrait s’inquiéter en s’imaginant que Microsoft ne fournira plus de support technique si Outlook 2016 ne se connecte soudainement plus à Exchange Online.

C’est pourquoi nous recommandons vivement aux clients Microsoft 365 disposant des versions Office 2016 ou 2019 de considérer le passage à Microsoft 365 Apps ou à Office LTSC 2021.

 

Microsoft 365 Copilot – technologie d’IA révolutionnaire dans le travail quotidien au bureau ?

C’est en grande pompe que la fonctionnalité Microsoft 365 Copilot a récemment été annoncée. Elle est basée sur la technologie GPT d’OpenAI, et les premiers exemples de démonstration visuelles laissent deviner le potentiel impressionnant qui se cache derrière. En savoir plus ici.

Les passionnés de travail moderne attendent avec impatience sa disponibilité ; ils parlent déjà d’un tournant qui aura un impact révolutionnaire sur le monde du travail (avec tous les avantages et inconvénients). Le planning pour la disponibilité de Microsoft 365 Copilot n’a pas encore été communiqué.

Mais ce qui est sûr est que l’intégration de la fonctionnalité sera possible dans les applications courantes de Microsoft, telles que Word, Excel, PowerPoint et Outlook. Bien qu’aucune condition n’ait été mentionnée, on peut partir du principe que l’intégration ne sera disponible que dans la version Microsoft 365 et qu’une connexion Internet sera également requise. Les entreprises qui s’appuient sur la version classique de Microsoft Office devront probablement renoncer au copilote alimenté par l’IA.

 

Qu’en est-il de la protection des données ?


Aujourd’hui déjà, les données de télémétrie envoyées par et vers Microsoft font l’objet de discussions controverses. Avec l’intégration de fonctionnalités d’IA basées sur le cloud dans Office, les préoccupations ne vont certainement pas diminuer.

Le fait est que les futures technologies d’IA, telles que Chat GPT ou Microsoft 365 Copilot, ont non seulement un énorme potentiel, mais sont également et surtout accessibles par le cloud. La plupart des clients n’hésiteront pas à accepter cela pour passer à Microsoft 365 Apps, s’ils ne l’ont pas déjà fait – bien entendu pour la plus grande joie des actionnaires de Microsoft, qui seront ravis du chiffre d’affaires croissant de l’entreprise. Quelques entreprises fortement réglementées pourraient passer à la version LTSC d’Office, qui sera probablement tôt ou tard la seule version d’Office sans obligation de disposer d’un accès Internet. Cependant, il n’est pas encore possible de savoir si les utilisateurs de cette version renonceront systématiquement à d’autres services cloud, tels que DeepL ou Chat GPT. Dans tous les cas, l’évolution dans le domaine du travail moderne reste captivante.