Ancienne technologie moderne contre dangers actuels : la bande magnétique rend vos données inaccessibles aux hackeurs.

Il peut surprendre que le stockage magnétique de données sur une bande ait non seulement survécu pendant de nombreuses décennies, mais qu’il joue à nouveau un rôle important dans la conservation de données aujourd’hui. En raison de la menace de cyberattaques, la bande magnétique figure notamment dans les centres de données en bonne place parmi les technologies de stockage. La bande magnétique est non seulement sûre et extrêmement performante, mais aussi plus respectueuse de l’environnement que les disques durs. Le plus grand fournisseur dans ce domaine est IBM.

  #IBM   #Compute Storage  
Marcel Klingbacher
+41 58 510 16 08
marcel.klingbacher@umb.ch

La technologie de stockage de données sur bande magnétique a connu une réelle renaissance il y a environ 25 ans déjà. IBM, HP et Quantum Corporation s’étaient associées à la fin des années 90 et avaient développé ensemble la technologie de bande LTO. LTO (Linear Tape-Open) a spécialement été développé pour la sauvegarde et l’archivage de données, comme une alternative aux formats de bande magnétique propriétaires courants à l’époque[i]. LTO, également connu sous le nom de format LTO Ultrium, est un format de bande ouverte performant, évolutif et adaptable qui a été optimisé pour une capacité élevée, une densité de stockage maximale et des performances supérieures.Il assure l’interopérabilité entre les lecteurs et les supports de différents fournisseurs sous licence.

 

Augmentation considérable des performances – sur un kilomètre de bande

Au cours des dix dernières années, la technologie de bande LTO n’a cessé de s’améliorer : la capacité a été augmentée de 1’400 % et la fiabilité de près de 10’000 %. La dernière génération (LTO-9) peut stocker 18 TB de données – 45 TB compressées – dans une seule cartouche[ii]. Les cartouches contiennent un ruban d’une longueur de 1’035 m et d’une largeur de 12.65 mm, enroulé sur une seule bobine. La version initiale de LTO Ultrium, appelée LTO-1, fut lancée en 2000 et pouvait stocker 100 Go de données sur une cartouche. Avec les nouvelles générations, la capacité a été augmentée tout en conservant la taille physique. En ce qui concerne l’avenir proche, le programme LTO a publié une feuille de route qui décrit les spécifications jusqu’à la douzième génération de la technologie de bande LTO. Selon ces prévisions, les taux de transfert des bandes magnétiques seront bientôt cinq fois plus rapides que ceux des disques durs.

Les bandes magnétiques représentent de loin le moyen le plus économique pour l’archivage de données. Elles sont donc idéales pour stocker de grandes quantités de données qui n’ont pas besoin d’être consultées ou traitées régulièrement.Et il y a un autre avantage : stockées correctement, les bandes magnétiques peuvent être archivées jusqu’à 30 ans, sans aucun risque.

 

Bande magnétique contre attaques par ransomware

Malgré les progrès considérables réalisés dans d’autres technologies de stockage, la bande magnétique reste, en raison de sa rentabilité, de sa longévité et de sa capacité de protection contre les attaques par ransomware, un élément important de l’infrastructure des centres de données. Elle constitue un support isolé (air gap) efficace et offre ainsi un niveau de sécurité supplémentaire pour les données stockées. En tant que technologie de stockage hors ligne, la bande magnétique offre une protection efficace contre les rançongiciels et les logiciels malveillants. En cas d’attaque par ransomware, les sauvegardes sur bande isolées par air gap restent inaccessibles pour les pirates. En effet, les rançongiciels attaquent généralement tous les systèmes de stockage connectés au sein d’un réseau. En revanche, les baies de stockage à bande magnétique tournées manuellement ne peuvent pas être attaquées tant qu’elles sont hors ligne. 

Ainsi, une stratégie de sauvegarde et de restauration isolée par air gap garantit qu’au moins une copie des données d’une entreprise reste séparée, hors ligne et inaccessible[iii]. Cela fait des bandes magnétiques une solution idéale pour la plupart des centres de données.

 

Un marché très concurrentiel, avec IBM en tête

Le marché des bibliothèques de bandes dans les centres de données fait l’objet d’une concurrence vive – avec notamment deux très grands fabricants informatiques principaux. Avec une part de marché estimée à 30 %, IBM est le plus grand fournisseur de bandothèques, suivi de Hewlett Packard Enterprise (HPE) à la deuxième place. Deux autres fournisseurs, un peu moins importants, sont Oracle et Quantum. 

Le tout dernier produit d’IBM dans ce secteur s’appelle « Diamondback »[iv] ; il permet le stockage sur bande à ultra-haute densité, est facilement adaptable et s’intègre dans n’importe quel centre de données ou salle de serveurs : la surface au sol de chaque châssis est la même que celle d’une armoire Open Compute standard. Contrairement aux bandothèques classiques qui stockent les données plutôt de manière arbitraire, la bibliothèque Diamondback dispose de 10 emplacements de stockage de données, disposés d’avant en arrière dans la bibliothèque. Cette approche échelonnée du stockage des données peut apporter une amélioration des performances et de l’efficacité. Diamondback prend en charge l’utilisation de nouvelles cartouches LTO de la génération 9 avec une capacité de stockage de données compressées allant jusqu’à 45 To par cartouche. 

 

Concurrents – même sous le même toit

Plusieurs concurrents se partagent le marché des bibliothèques de bandes. La Diamondback Tape Library a même de la concurrence sous le même toit, par exemple la bibliothèque IBM TS4500 Enterprise[v], considérée comme le fleuron des bandothèques d’IBM. Toutefois, la Diamondback Tape Library offre une plus grande densité de données sur une surface au sol plus petite. Elle a été conçue pour une utilisation maximale des lecteurs LTO-9. En revanche, la bibliothèque TS4500 prend également en charge les anciens modèles de lecteurs LTO afin de garantir la compatibilité avec les bibliothèques de bandes existantes. Cela peut s’avérer crucial pour les entreprises qui disposent déjà d’une infrastructure de bandes.

HPE propose, avec sa gamme de produits StoreEver, aussi des bibliothèques de bandes, destinées aux entreprises[vi]. Le HPE StoreEver Tape Storage, par exemple, est également capable de protéger les données contre les attaques par ransomware et offre des solutions de stockage évolutives et avantageuses. Et la HPE StoreEver MSL6480 Tape Library répond, grâce sa densité et ses performances, aussi bien aux exigences de sauvegarde et de récupération après sinistre à court terme qu’aux exigences de stockage à long terme.
Un autre concurrent de premier plan sur ce marché est Quantum avec sa bibliothèque i6H Scalar[vii]. Ce produit, développé pour les entreprises sur le Web et les hyperscalers, dispose également d’une architecture RAIL (Redundant Array of Independent Libraries).
Enfin, il y a aussi Oracle, qui propose des lecteurs de bande d’entreprise. Ceux-ci sont propriétaires et utilisés dans les bibliothèques de bandes propres à Oracle.

 

Big Data, médias, météo et divertissement

Les bibliothèques de bandes sont conçues pour répondre aux exigences croissantes des applications modernes à l’égard des données, telles que Big Data et le stockage dans un cloud.Cela concerne notamment le secteur des médias et du divertissement, où elles sont utilisées pour le traitement de contenus ultra-haute résolution et pour la vidéosurveillance numérique, étant donné qu’elles représentent une solution fiable et efficace pour le stockage de gros fichiers multimédias. De grandes quantités de données sont également présentes dans l’Internet des objets (IoT), où les bandothèques sont utilisées dans les applications IoT pour les tâches de stockage et de gestion. Dans le domaine de la météorologie également, il s’agit d’archiver d’énormes quantités de données météorologiques et climatiques dans des bibliothèques de bandes. Par ailleurs, les bandes sont non seulement utilisées pour l’archivage actif de fichiers, mais elles offrent aussi une solution sécurisée pour la conservation à long terme des données, ainsi qu’un accès rapide aux données linéaires.

 

Plus écologique, cyber-résilient et à ultra-haute densité

La technologie de bande magnétique la plus récente offre des solutions de stockage sur bande à ultra-haute densité, durables et cyber-résilientes qui préservent et protègent les données.Comparés aux systèmes sur disque traditionnels, les systèmes de stockage sur bande sont aussi nettement plus respectueux de l’environnement.  En effet, lorsqu’elles sont inactives, les bibliothèques de bandes consomment beaucoup moins d’énergie que les disques. De plus, leur longue durée de vie nécessite moins de remplacements, ce qui réduit considérablement les déchets électroniques.

 

UMB est partenaire IBM Platinum avec le statut Elite Speciality

Grâce à sa longue expérience dans le développement et l’innovation de la technologie des bandes magnétiques, dont IBM Diamondback, IBM est un spécialiste des bibliothèques de bandes modernes. Avec plus de 350 certifications IBM, UMB est le partenaire le plus fort d’IBM en Suisse et le seul qui dispose du statut Elite Speciality pour IBM Power et IBM Storage. Grâce à notre savoir-faire supérieur à la moyenne, aussi bien en ce qui concerne le matériel IBM qu’en matière des logiciels et des services, nous garantissons une excellente collaboration. 

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour de plus amples informations.

 


[i]Linear Tape-Open

[ii]LTO-9: LTO Generation 9 Technology | Ultrium LTO

[iii]AirGap Protection – IBM MediaCenter

[iv]IBM Diamondback Tape Library

[v]  IBM TS4500 Tape Library

[vi]Stockage sur bande pour sauvegarde et archivage | HPE Suisse

[vii]Scalar i6 Tape Library | Quantum